Afrique

Croisière sur le Nil: excursion sur la rive ouest de Louxor et ... nous partons!

Pin
Send
Share
Send


Il devrait être interdit de se lever si tôt! À 5 h 30, ils nous ont appelés dans la cabine pour nous réveiller. L’agenda de la journée était très complet et nous avons dû nous lever rapidement pour profiter des dernières demain à Louxor. À la table, tous les demi-zombies encore, nous avons pris le petit-déjeuner et, à l'heure convenue, nous sommes allés au bus. Premier arrêt: les colosses de Memnon. Les colosses sont deux statues de 18 mètres de haut à l'entrée du temple d'Amenhotep III, le plus grand édifié en Égypte. Ce temple ne contient que des statues. La visite consiste donc essentiellement à descendre, prendre des photos et à monter dans le bus.

Les majestueux Colosses de Memnon accueillent le visiteur sur la côte ouest.

Deuxième visite: le temple Medina Habu ou le temple funéraire de Ramsès III. Le temple était l'un des premiers associés au dieu Amon et, même s'il est très complet, il n'a heureusement pas été aussi rempli que celui de Karnak. La visite n'a donc pas été si pénible. Les meilleurs du temple sont les bas-reliefs avec des scènes de guerres, que je n'avais pas vus jusqu'à présent. Après l'explication et 15 minutes pour prendre des photos, nous sommes retournés à l'autocar.

Ecris: Voyons, combien de prisonniers de guerre avons-nous faits dans cette campagne?
Soldat: Un instant, je compte mes mains.

Colonnes du temple de Medinat Habu

Troisième visite: la vallée des artisans. Comme les tombeaux des nobles, ceux des artisans sont également très intéressants. En principe, personne ne pouvait vivre sur la côte ouest, car c'était un endroit destiné au reste des pharaons une fois mort, mais bien sûr, il fallait bien faire les tombes, alors tous les artisans vivaient sur la côte ouest pour les faciliter. travail Et bien sûr, ils ont également fait des tombes pas mal du tout. Nous visitons ceux d'Anherkha et de Sennutem. Dans les tombes, vous ne pouviez pas prendre de photos, mais vraiment.

Bas-reliefs du temple funéraire de Ramsès III

Avant d’aller à la quatrième visite prévue dans le plan du jour, l’inévitable s'est produit. Ils nous ont emmenés dans un magasin d'albâtre. L’excuse était de nous montrer comment l’albâtre était travaillé dans l’Antiquité et nous attendaient à la porte des gentilshommes qui, selon ce qu’ils nous ont dit, fabriquaient à la main les vases vendus dans le magasin. Après la démonstration, nous avons été invités à entrer dans le magasin et les vendeurs avides ont essayé de faire leur travail et ont rencontré un grand succès avec mes partenaires d’excursions. J'ai, par hasard, demandé le prix d'un bateau et 350 L.E. (42 euros). Quand j'ai dit non, il m'a demandé ce que j'avais offert et quand je lui ai dit que 30 L.E. (3.60 euros), la négociation s’est arrêtée brusquement. Fait intéressant, bien plus tard, au Caire, dans la boutique de Jordi (magasin à prix fixes à Khan el Khalili), les navires valaient 30 L.E. Les guides vous disent que ce qu'ils ont là-bas n'est pas de bonne qualité, mais comment savez-vous qui vous dit la vérité? Celui qui essaie de vous vendre à un prix fixe ou le guide qui prend une commission? Quand nous avons pris l'autocar, les gens ont cessé de travailler et dès qu'un autre autocar de tourisme est arrivé, ils se sont mis au travail.

Artisans montrant comment on travaillait l'albâtre dans l'Antiquité.

Quatrième visite: vue panoramique sur le temple d'Hatchepsout ou aussi connu sous le nom de Deir al-Bahri. Nous n’avons vu ce temple qu’à l’extérieur, car, comme on nous l’a dit, il ne reste plus grand chose à voir à l’intérieur et on voit que de nombreux touristes se sont plaints de devoir beaucoup marcher pour ne pas voir grand-chose et qu’ils ne se rendent plus qu’à l’extérieur. L'architecture est toujours spectaculaire et, en passant, il semble incroyable qu'elle ait 3500 ans.

Pin
Send
Share
Send