Europe

Exploration du Périgord Noir: Proumeyssac, Sarlat et Beynac

Pin
Send
Share
Send


Alors que les prévisions météorologiques menaçaient, la journée s'est levée avec pluie et froid, nous avons donc décidé de visiter l'une des nombreuses grottes de la région. Avant, nous nous rendions dans la ville voisine de Le Bugue pour prendre notre petit déjeuner dans une boulangerie-cafétéria à travers laquelle nous avions passé l'après-midi précédent. Ce samedi a été célébré à Le Bugue Le marché hebdomadaire. On pouvait y acheter des fruits et des légumes, des fromages locaux, du poisson et même de la paella. Nous nous sommes assis dans la boulangerie et il y avait deux ou trois basques (je suppose parce qu'il portait la chemise Atleti Bilbao) et la fille a dit:

- Je veux un croissant et un café au lait.
- Eh bien, tu vas me dire combien de lait je demande!

En France, il n'y avait pratiquement aucune lettre traduite pour les touristes, encore moins en espagnol, bien sûr. Mais heureusement, Míriam parle très bien le français et a fait de nous un traducteur.

Après le petit déjeuner, nous nous sommes dirigés vers le Gouffre de Proumeyssac, un gouffre près du Bugue qui possède des stalactites spectaculaires dans toute la région caverneuse. Bien que ce puits n'ait été exploré qu'en 1907, l'existence de son entrée était connue depuis le Moyen Âge. Au début, les voisins de la région l'utilisaient comme décharge et les criminels l'utilisaient pour jeter les corps de leurs victimes. La police finit par le recouvrir. En 1907, les caves totalement pourries s'effondrèrent. Les propriétaires ont ensuite fait venir un pocero dans un tonneau attaché à une corde et à une bougie pour s’allumer, puis ont découvert la merveille naturelle de ce gouffre.

Autrefois, pour visiter l’abîme, il fallait descendre avec un panier qui était élevé et abaissé par des bêtes de somme. Il est actuellement entré par un tunnel creusé par la suite. Bien que si vous préférez descendre du sommet de la voûte, vous pouvez le faire en payant le droit d'entrée de 16,50 euros. Nous payons la normale (8,60 €) et accédons à l'abîme en traversant le tunnel. La quantité de stalactites créée par les fuites d’eau est vraiment impressionnante et lors de la visite guidée de 50 minutes, nous avons expliqué les curiosités de ce gouffre et de son histoire.

À la fin de la visite guidée, nous sommes allés à Sarlat, puisque le samedi, le marché hebdomadaire est également célébré et c'est précisément ce samedi que l'office du tourisme a organisé une visite guidée en espagnol à travers la ville et nous voulions acheter des billets avant qu'ils ne soient épuisés. Parmi les arrêts du marché, les plus importants étaient la nourriture: fromages, sucreries, foie gras, champignons, etc. Nous entrons dans le marché couvert qui se trouve à l’intérieur d’une ancienne église gothique et où un très gentil vendeur nous a entassés gâteau de châtaignes et noix, une génoise typique de la région et qu’il a très bien vendue, car nous en avons finalement acheté deux.

Après le shopping, nous sommes allés manger au restaurant. Sartat est célèbre pour être le pays de le foie, et tous les restaurants de la ville sont spécialisés dans cette délicatesse. Nous avons mangé au restaurant Délice / L'epicerie Loser, qui est à côté de la place des oies. Là nous avons eu l'occasion de goûter un foie gras de canard mi-cuit avec de la confiture d'oignons et des figues avec du pain grillé que j'étais sur le point de vous mordre. Et de dessert, gâteau de noix baignées à la sauce Worcestershire. Je pense que ce jour-là, Miriam et moi avons mangé un gâteau Ensemble tous les deux seul.

Après le festin, nous sommes allés chercher la voiture et nous sommes allés faire le enregistrement dans l'hôtel Le plus de Castel, où nous avons passé deux nuits. L'hôtel est proche de Sarlat, mais c'est un chalet très agréable et confortable. Après avoir laissé les sacs à l’hôtel, nous sommes montés dans la voiture et sommes allés rendre visite à Beynac.

Pin
Send
Share
Send